Burkina Faso: 13e sommet de l’Information sur l’eau – Vers une harmonisation des systèmes de gestion

Par Aimé NABALOUM pour Le Pays

Le ministère de l’Agriculture et de l’hydraulique en collaboration avec USAID WA-WASH et le consortium water web organise du 11 au 13 avril 2012 à Ouagadougou, le 13e sommet de l’Information sur l’eau.

Le sommet se donne pour objectif de rentabiliser les systèmes d’information sur l’eau à travers le thème : « l’information sur l’eau : un dialogue transcontinental ». Le conseiller technique du ministère de l’Agriculture et de l’hydraulique, le Dr Sabné Koanda a dit tout l’espoir qui est le sien quant à la qualité des résultats du sommet. Il en est de même pour le Directeur régional de USAID WA-WASH, le Dr Lakhdar Boukerrou.

Le 13e sommet du consortium water web relatif à l’information sur l’eau s’est ouvert le 11 avril 2012 à Ouagadougou sous la présidence du ministère de l’Agriculture et de l’hydraulique, représenté par le conseiller technique, le Dr Sabné Koanda. Le sommet regroupe des décideurs politiques, des universitaires ainsi que d’autres acteurs afin d’échanger autour des perspectives régionales en matière d’information sur l’eau, de présenter et de discuter d’études de cas sur la mise en oeuvre des systèmes d’information locaux, nationaux, régionaux et internationaux sur l’eau.

Selon le conseiller technique, le Dr Sabné Koanda ce sommet est un cadre de dialogue intercontinental sur l’eau et devra permettre de mettre l’accent sur l’utilisation de la technologie de l’information pour appuyer et promouvoir l’application intégrée de la gestion des ressources en terre et en eau. Aussi confie-t-il que les ressources en eau doivent être utilisées de manière plus efficace dans les systèmes de production alimentaire.

A propos de cette production alimentaire, le conseiller ajoute qu’elle ne pourrait augmenter que si l’on améliore l’utilisation de l’eau dans l’agriculture tant pluviale qu’irriguée. Au regard de la qualité des participants : décideurs politiques, gestionnaires de sites web, spécialistes de l’information, scientifiques et universitaires, le Dr Sabné Koanda s’est réjoui du fait que les attentes pourront être comblées. Il y a un intérêt majeur pour tous les acteurs qui sont préoccupés par la question de l’eau en général et par sa gestion rationnelle en particulier.

L’eau est un facteur incontournable pour tout développement socio-économique mais le constat actuel fait ressortir une diminution de la ressource. Si l’importance de la ressource est primordiale et reconnue comme telle, toute information y relative est aussi capitale. Pour le Directeur régional du programme USAID Afrique de l’Ouest, le Dr Lakhdar Boukerrou, le 13e sommet devra permettre d’élaborer un programme de coopération et de gestion de l’information pour les pays participants que sont le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Ghana.

Ces derniers bénéficieront du soutien de certains pays de l’Amérique du Sud et du Nord. Quant à Maria Donoso, Directrice de GLOWS-FIU (Global water for sustaintability – Florida international university), elle a fait comprendre qu’il est important de faire de la gestion efficace de l’information sur l’eau, une valeur.

L’information sur l’eau existe et sa qualité diffère d’une institution à une autre. Il faut donc oeuvrer à ce que ces organisations et institutions se partagent les expériences et les informations pour une maîtrise de la problématique.

Cet article, publié dans Agriculture & Elevage, Communication / Vulgarisation, Eau, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s