La durabilité des systèmes d’élevage sahéliens en questions

Mercredi 30 mai 2012, à 18h30 à l’Institut français de Ouagadougou

Les systèmes d’élevage sahéliens, pastoraux et agropastoraux jouent un rôle prépondérant dans l’économie des pays de l’Afrique de l’Ouest et
contribuent à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux et urbains. Cependant, ils sont actuellement confrontés à de nombreux défis liés aux changements globaux. Comment les populations pastorales et agropastorales s’adaptent à un contexte de changement climatique, de pression démographique, de décentralisation et de libéralisation économique ?

Invités :

– Hamidou Tiémogo de l’association pour la promotion de l‘élevage au Sahel et en Savane (APESS)

– Isidore B. GNANDA, zootechnicien de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA).

– Jena-Emmanuel Ouédraogo, Journaliste à la Radio-Télévision du Burkina et membre de Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina (AJCSB)

La discussion sera précédée de la diffusion du documentaire « DENTAL MAROOBE » (20 min), production, APESS.

Cet article, publié dans Agriculture & Elevage, Climat, Sécurité alimentaire, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s