Trouver un substitut à l’eau, une solution envisageable contre la raréfaction de la ressource ?

Mercredi 28 mars s’est tenue à l’Institut français de Ouagadougou une édition du Maquis des Sciences sur la thématique de l’eau. Quatre experts de la société civile et de la recherche, Lamine Kouate (Président du Conseil National de l’Eau), Juste Nansi (Eau Vive), Jean-Emmanuel Paturel (IRD / 2iE) et Romaine KONSEIGA, (Laboratoire Citoyennetés) étaient réunis pour animer, avec la soixantaine de personnes du public, une discussion autour de la question : Y a-t-il assez d’eau pour tous les burkinabè ?

Lien | Cet article, publié dans Climat, Eau, Santé, Sécurité alimentaire, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s