Les sols, composante indispensable de la sécurité alimentaire

Mercredi 18 mai à 18h30 à l’Institut Français du Burkina (Centre Culturel Français Georges Méliès).

Au sahel, le sol est souvent sec, poussiéreux mais au Burkina, les anciens savent que l’on peut faire pousser bien des choses et qu’il faut améliorer ce substrat pour lutter contre la crise alimentaire.

Tandis que les pratiques incontrôlées stérilisent les sols, entre la sagesse populaire et le rendement à tout prix, les scientifiques sont dans l’urgence pour améliorer les sols du Burkina. Venez en apprendre plus sur cet élément bien  trop souvent méconnu.

Avec la participation de :

Professeur Edmond Hien, Université de Ouagadougou,

Professeur Hassan Nacro, directeur de l’IDR, université de Bobo-Dioulasso,

Docteur Kadiata Sanon, INERA

Docteur Ablassé Bilgo, INERA

La discussion sera précédée de la diffusion du documentaire Ti-Tiimou de Michel Zongo (30mn), produit par Cinomade et Ribios.

Cet article, publié dans Sécurité alimentaire, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s